Categories Menu

Publié par le 29 août 2016 dans Réglementation | 0 commentaire

Comment continuer à travailler quand on perd son permis ?

Comment continuer à travailler quand on perd son permis ?

Quand on travaille sur la route toute la journée, perdre son permis, c’est aussi perdre son activité. Qu’on soit livreur ou commercial, le permis de conduire est indispensable pour pouvoir pratiquer son métier.
Alors en cas de perte de permis, vers quelles solutions peuvent se diriger ceux pour qui le papier rose est indispensable?

Louer ou acheter un véhicule utilitaire sans permis

Les voiturettes ont beaucoup évolué ces dernières années. Le design de ces véhicules et leurs propriétés se sont adaptés aux contraintes actuelles.
Il existe donc désormais des véhicules utilitaires sans permis, comme sur ce site. Du camion benne à la camionnette, il est possible de louer ou d’acheter ces véhicules afin de pouvoir continuer à travailler.
Quand la perte de permis est temporaire, mieux vaut se diriger vers un véhicule sans permis en location. Si celle-ci est susceptible de durer plus longtemps, il est possible d’acheter un utilitaire sans permis.

Essayer d’aménager son temps de travail

Lorsque la durée de la suspension est courte, vous pouvez essayer d’aménager votre temps de travail. Essayez de vous faire remplacer par votre binôme. Confiez-lui les déplacements, pendant que vous vous occuperez de tous les papiers. Vous pouvez également utiliser ce temps pour effectuer de la prospection téléphonique, en programmant vos rendez-vous à des dates postérieures à la récupération de votre permis.
Vous pouvez également poser vos congés et RTT sur cette période. Si cela n’a rien de réjouissant ne perdez pas de vue le fait que c’est vous qui êtes en faute, et qui pénalisez l’ensemble de l’entreprise.

Peut-on être licencié si l’on perd son permis de conduire?

En principe non. Cependant, s’il est prouvé que le salarié passe la majorité de son temps sur la route, et qu’il n’est donc plus en mesure d’effectuer son travail en raison de sa perte de permis, il se peut qu’il puisse être licencié.
Si une partie de son temps de travail est consacré à une autre tâche (gestion des dossiers et suivi de clientèle, etc), un licenciement sera considéré comme abusif.
Si le salarié est capable d’effectuer d’autres tâches, il se peut aussi que son employeur les lui fasse effectuer durant toute la durée de la perte de son permis (gestion des stocks, manutention, etc).
Chez les conducteurs de poids lourds, le fait de prévenir son employeur dès réception de l’annulation de permis permet d’enclencher la procédure de suspension du travail du salarié sur le temps de retrait de son permis. Une démarche qui n’est pas très réjouissante, mais qui permet d’éviter tout licenciement.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *